San José del Guaviare, nouvelle destination de l’écotourisme

        Hello les amis, je reviens vers vous avec un second article sur le Guaviare! Un second article, alors que je n’en ai pas encore rédigé sur Medellín, le Boyaca ou encore sur Carthagène… Mais c’est parce qu’il y a urgence! Urgence dans l’envie de vous partager ma passion pour ce petit coin de paradis en plein cœur de mon pays la Colombie. J’ai remarqué avec étonnement que je suis le seul blog à parler de San José del Guaviare en Français. C’est ce que l’on appelle une exclu totale!  J’ai dernièrement trouvé l’article de Chris Bell en anglais sur cette même zone.

Loin de moi l’idée (et la capacité) de promouvoir à tout prix ce département en vue de le transformer en seconde station balnéaire type San Andrés… Au contraire, j’aimerais suggérer aux explorateurs, avides de nouveautés et de nature, une nouvelle zone touristique émergente en Colombie. Bien consciente que tout le monde n’apprécie pas forcément ce genre de trip tropical près de ce qui rampe,  ou de ce qui mouille (beurk?) ! L’idée c’est d’emmener les bonnes personnes au bon endroit! Et de défendre bec et ongles, ou plutôt de vivre en soi-même, un tourisme durable et responsable, sans faire la morale, ni la leçon à personne. Éveiller au respect de la nature et conduire à l’émerveillement “de choses simples” qui sont finalement très complexes et fragiles. On ira donc pas au Guaviare pour se tremper les pieds dans la plus belle rivière du monde si on tient un minimum à ce qu’elle le reste. On oublie sa perche à selfie et ses talons au placard.  On prend avec soi : short, sac à dos,  crème solaire, chapeau, antimoustiques, bonnes chaussures de marches et tongs (classique)!

 

1 – Contexte

À 400 km au Sud-Est de Bogotà se trouve la ville de San José del Guaviare, nouvelle pépite de l’écotourisme colombien qui ravira les amateurs de nature et d’aventure, avides de connaître la Colombie hors des sentiers battus! Dans la région amazonienne, la ville de San José de 50 000 habitants est la capitale du département, bordée par le fleuve du même nom, le Guaviare. La région de “Los Llanos” s’étend à perte de vue depuis la terminaison des montagnes andines jusqu’aux terres du Venezuela. Ces vastes étendues planes de forêts tropicales et plaines herbeuses parfois marécageuses, restent largement inexplorées et représentent à elles seules près d’un tiers du pays! Une aubaine pour les voyageurs en quête de découverte!

Le Guaviare a souffert d’un passé difficile avec près de 40 ans de guerre entre les farcs, l’armée et les paramilitaires. Le conflit s’est apaisé il y a environ 6 ans. Le projet régional en faveur de la fin du conflit armé contre les farcs a insufflé un nouvel élan à la région. Ainsi, sont peu à peu remplacées les cultures de Cocas, cultivées durant la guerre, par celles d’ananas, bananes, maïs, riz, yucas, maracuyas, cacao, Arazà etc. Aujourd’hui, l’élevage de bovins (Zébus) fait partie intégrante de la culture de Los Llanos. L’endroit idéal pour déguster un barbecue devant un spectacle musical de danses et de rodéos llaneros. Le Guaviare se revendique comme nouveau territoire de paix. Durablement marqués par des années de souffrances, ses habitants souhaitent révéler leurs richesses naturelles et culturelles au monde et envisagent le tourisme comme l’opportunité d’un avenir meilleur. Actuellement, les lieux sont désormais sûrs et prêts à l’offre touristique émergente. Depuis peu, des étrangers et des Colombiens se décident timidement à visiter cette partie du pays.

Aux portes de l’Amazonie, le Guaviare attirera les voyageurs friands de destinations peu connues, loin du tourisme de masse et désireux de découvrir la biodiversité ancestrale de ces lieux.

 

2 – Liste de lieux emblématiques du Guaviare

(liste non exhaustive)

Si vous êtes fan comme moi de nature et d’aventures, vous ne pourrez qu’adorer ces différents lieux. Voici un petit florilège de mes découvertes sur place durant 4 jours d’excursions avec Géotours.

1/ La Serrania la Lindosa

Avec notre guide et biologiste, Martin Rozo, nous avons visité une partie de la petite chaîne montagneuse Serrania la Lindosa. Une infime partie, puisqu’elle englobe tout de même plus de 18 000 hectares. Cette dernière rejoint la même formation rocheuse que celle du Saut de l’Ange au Venezuela (la plus haute cascade au monde). Rendez-vous compte, le sable-qwartz que l’on trouve sur ces roches date de 495 millions d’années!

Vous pourrez évoluer dans une jungle profonde et obscure, entre les ramifications géantes d’arbres centenaires. Mais encore, crapahuter à ciel ouvert dans la savane tropicale sous-couvert d’un bon chapeau. Eh oui le soleil des tropiques cogne! J’y ai rencontré de nombreuses petites grenouilles et la fleur emblème du Guaviare, la Paepalanthus formosus Moldenke, aux pieds des gigantesques roches surnommées “les gardiens”.

La célèbre porte Orion  vous offrira un plan panoramique digne d’un film d’Indiana Jones (à cet instant justifié, la création de selfie est autorisée).

2/ Le Cerro Azul

Autant vous dire que parmi les vastes plaines de Los Llanos, le Mont bleu dénote clairement du paysage. Nous entamons notre ascension du Cerro Azul pour y découvrir des peintures préhistoriques incroyablement préservées grâce à leur position géographique et à la structure incurvée de la roche. Une légère pause pour observer deux espèces de singes sauvages des Saïmiris et des Maiceros negros  et nous reprenons notre balade qui grimpe fort et qui pique (merci les moustiques).

Pour découvrir les fameuses peintures, , il vous faudra aussi traverser 200 mètres de grotte peuplée de grenouilles et de chauves-souris. Heureusement cette dernière est très grande donc pas d’angoisse. Nous apprenons que l’occupation par l’homme de ces terres remonte à 12 000 ans… Cela peut vous donnera une idée de l’âge des peintures, découvertes il y a une cinquantaine d’années par des Indiens et des paysans du coin. Elles furent ensuite oubliées le temps de la guerre. Leur conservation est parfois impeccable et parfois plus effacées en fonction de l’ombre des arbres et des parois humides. Commence alors un jeu d’identification des formes et pictogrammes sur roche, allant de représentations humaines et animales, de traces de main, de scènes de vie et autres formes beaucoup plus énigmatiques. La vue depuis le sommet du Cerro Azul est extraordinaire: une mer de forêt s’étendant à perte de vue!

3/ La Recebera

Le long des fleuves et rivières du Guaviare, tels que la Recebera ou le Guayabero, vous resterez sans voix devant les formes mystérieuses des roches volcaniques parmi les plus anciennes du monde! Le fond de la rivière se compose d’une immense roche sans fin agrémentée de fossiles coralliens. La légende indienne raconte qu’à l’origine, un gigantesque anaconda aurait pondu ses œufs dans la rivière Recebera. De cette ponte proviendraient les immenses trous noirs communiquant parfois entre eux par le fond. Un petit plongeon ça vous dit?

Outre la légende, comment se sont formées de telles cavités ? Une minorité mise sur une pluie de météorites, d’autres plus nombreux, sur le mélange bouillonnant de lave et roche en fusion. Finalement, ma version préférée reste celle de l’érosion de la roche due à des remous dans l’eau.

4/ La Laguna Negra

Pour visiter la lagune noire et voir le maximum d’animaux, le meilleur moyen reste la pirogue en espérant croiser des tortues et des caïmans (ou pas?)…  Entre le ras de l’eau et celui de votre barque, 5 centimètres. Vous l’avez compris, pas de gestes brusques sinon c’est le naufrage assuré.

Sur les rives vous croiserez un grand nombre de dindes sauvages, gloussant à votre passage. Vous vous amuserez à reconnaitre les différentes espèces d’oiseaux et de tortues et pour les plus silencieux d’entre vous, pourquoi pas des singes. Pas de panique en cas de panne de moteur, vous serez mis à contribution pour ramer …Un conseil, souquez ferme avant le crépuscule! 

5/ Caño Cristalito /Caño  Sabana/ Caño Dorado

Et puis surtout, de juin à décembre, vous pourrez découvrir l’une des plus belle rivière du monde. Vous avez peut-être entendu parler de la rivière aux 5 couleurs “Caño Cristales“? Et bien, Caño Sabana /ou Caño Cristalito /ou encore Caño Dorado est comme qui dirait sa petite sœur! Pour le nom du lieu, il leur reste encore à se mettre d’accord ça aidera pour la communication.

C’est le moment où je vous révèle pourquoi ces 2 rivières sont incroyables et uniques.

La Macarenia, ou “Nymphe des eaux”, est une plante endémique de la Sierra de la Macarena et de la Serrania de la Lindosa. Il s’agit d’une mystérieuse plante aquatique qui prolifère dans ces eaux cristallines. Elle adhère aux parois rocheuses de canaux et petites rivières, requiert beaucoup de soleil et un courant d’eau rapide pour s’expandre. Elle doit son dégradé de rose au phénomène de photosynthèse qui lui confère ses couleurs uniques.  La Macarenia est très fragile et se rompt lorsqu’on la touche. La baignade y est bien sûr interdite sinon dans 2 ans plus de rivière. Caño Sabana est sans aucun doute l’un des plus bels endroits que j’ai jamais vus!

3 – Trouver les bonnes infos avec les bonnes personnes

Vous vous en doutez, préparer de telles excursions dans cette région c’est toute une organisation. Vous ne trouverez que très peu d’informations sur le web pour découvrir le Guaviare par vous-même. A ce propos, beaucoup de locaux méconnaissent encore les merveilles de leur terre. Il faut connaître et donc faire appel aux bonnes personnes et prévoir un budget raisonnable pour les activités, sans compter celui du logement, transport et nourriture!

J’ai eu une chance incroyable, celle de tomber sur LA bonne agence de tourisme: Géotours del Guaviare. Organisation au top, sécurité, lieux inédits et explications passionnantes par des gens désireux de vous transmettre leur savoir. Croyez-moi, le coût des activités vaut largement le détour. Géotours c’est 5 associés, Julian, Franf, Martin, Milton et Matias, qui ont fait le pari de faire découvrir le Guaviare au reste du monde après un passé douloureux.  

On a eu l’occasion de s’asseoir tous ensemble en fin de journée et de discuter de leurs projets:

Le rêve de Géotours? Un tourisme communautaire et écologique où chacun pourrait y trouver son compte. En parcourant le Guaviare, ils ont pu créer leur propre carte topographique des sites potentiellement touristiques grâces à leurs excursions personnelles réalisées depuis leur plus jeune âge! Coup de cœur pour cette équipe polyvalente et passionnée à la mission plus que louable : préserver et faire connaitre leur terre.

C’est de cette façon que je vous propose de découvrir le Guaviare: en connaissance de cause, en souhaitant partager et participer de façon responsable au développement de cette sublime région.

Chloé, Martin, Jairo, Franck

4 – Le mot de la fin

Le Guaviare est une sorte de paradis sur terre et d’opulence naturelle auquel je me suis très vite attachée. Le jardin d’Eden ? En tout cas un vrai coup de cœur ! Il s’agit incontestablement de ma meilleure découverte durant mon séjour colombien de 6 mois. Cette destination s’adresse avant tout aux explorateurs et aventuriers; la biodiversité restant l’atout principal du Guaviare. De ce point de vue, les perspectives touristiques sont considérables:  sites balnéaires de Agua Bonita et Villa Luz, peintures rupestres, le fleuve Gayabero,  ponts et tunnels de pierres naturels, rivière rose, labyrinthes de pierre, eaux thermales, lagune, dauphins roses, Parcs nationaux naturels Chiribiquete et Nukak etc.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’approfondir ma connaissance du département et de visiter les tunnels et pont de pierres, de voir des mes yeux un fourmilier géant, de remonter en bateau le fleuve du Guaviare, de visiter une ferme de zébus ou d’ananas… Beaucoup d’envies inassouvies! Je suis persuadée que je retournerai découvrir les autres quantités de merveilles naturelles dont je n’ai même pas idées, aux côtés des mes amis de Géotours.

MonVoyageenColombie vous parle d’ailleurs de la Serrania de la Lindosa  son article sur 7 destinations hors des sentiers battus! Vola de quoi vous inspirer pour d’autres sublimes excursions!  ici

Et très prochainement, mon ami, le talentueux Rodrigo de DreamVoyager traduira cet article en espagnol pour son site (la classe!).

Mon article vous a plu? Pas de doute, le Guaviare est fait pour vous. J’ai hâte de découvrir vos aventures!

 

5 – Infos Pratiques

Agence Géotours :

Facebook.  Geotours del Guaviare
Mail. geotoursdelguaviare@gmail.com
Tel. 311 577 2165
Conseil : Plus vous partez nombreux plus le prix des tours baissent ;). Pour la La Sublime Caño Sabana/Cristalito (éviter la période de sécheresse de janvier à juin)
En ce qui nous concerne, nous avons toujours essayé de partir avec des groupes de plus de 5 personnes pour payer moins cher. Les tours durent toute la journée :). Sachez que tout est compris: le guide, les transports, la nourriture, les entrées dans les parcs et fincas et les assurances.
Anfitrión Geotours del Guaviare: “Nous sommes une agence de voyage spécialisée en Nature, une entreprise formée par de jeunes natifs de la région et soucieux de l’excellence de nos services, active depuis 2012 dans la municipalité de San José del Guaviare (Guaviare-Colombia);  A la recherche du bien être et de l’articulation régionale de l’opération de nos packs avec les familles du secteurs touristique, en employant une activité intègre et responsable avec la région du Guaviare.” PERSONEL : Julian Eduardo Niño Briceño- 311 577 2165 Franf Helver Garzón Lozano 318 221 8479 Milton Yesid Niño Briceño 314 370 1726 Martin Alonso Ríos Rozo 320 224 6920 Matías Escudero 310 810 0083

Hôtel Portico Suite :

Carrera 23 no. 7-76 Centro San José – 40 000pesos/nuit/personne. www.hotelporticosuite.com. Mail. Hotelportico_suite@hotmail.com . Tel. (8) 5841197 . Cel. 310 688 5676. Conseil : en période de vacances mieux vaut réserver.

Ou manger?

Nomads restaurante

Leoni pizza 

Besoin d’un taxi?

Nano transporte 317 333 3331

Don Alirio 310 2589910

Villavicencio

Hôtel Eclipse 30 000/Personne

Cra. 39 no. 11-56 Barrio la esperanza 6 etapa

Mail. eclipsehotel@gmail.com

tel. 310 687 5018

 

1 commentaire sur “San José del Guaviare, nouvelle destination de l’écotourisme

  1. Bonjour
    Votre article très bien rédigé et documente
    m’a donne envie d’aller sur vos traces
    et je compte y aller en nov ou dec prochain.
    Merci pour cette rédaction pleine d’infos
    J’ai 70 ans, suis en pleine forme et serai ravie d’aller voir enfin cette rivière rouge!!!
    Bien cordialement
    Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Top Colombie – Les impressions de voyage de Franck

- 1er voyage à l'étranger? Holà amigos! Cet article est très différent des autres car il s'intéresse aux réactions de...

Fermer