Les Caraïbes en Colombie: Voyage sur l’île de Providencia

Providencia : Ile paradisiaque des Caraïbes

Hello les amis!

Comme promis, voici la suite de nos aventures dans les Caraïbes. Et cette suite n’est pas des moindre puisque je vais vous parler de l’île de Providencia, qui porte bien son nom, et dont on m’avait si souvent vanté les mérites! Tous nos bons plans et adresses sont en fin d’article ainsi que le budget total de nos vacances pour ceux que cela intéresse.

1ères impressions sur Providencia

Vous souhaiter vous reposez et complètement déconnecter?

 Une fois le premier pied posé sur île, le stress va vous quitter et vous commencerez vraiment à vous relaxer. C’est à Providencia qu’il faut aller, je vais vous expliquer pourquoi:
Vous avez sans doute lu le récit de nos péripéties sur San Andrés et constater mon avis plus que mitigé… Don’t Worry,  à Providencia on change totalement de ton, de mood, de vibes et on se met en mode coolos reggae! Ici de toute façon ils écoutent à 90% du reggae. On a de la chance parce qu’on adore ça! On se sent loin très loin de l’agitation de San Andrés alors que nous sommes qu’à 90 km. Les gens parlent anglais et créole, ils sont tous hyper grands et surtout, ultra souriants! Loin de la Colombie, on se sent vraiment dans un autre pays. Providencia c’est donc un lieu tout à fait authentique ou la détente est assurée puisque vous n’aurez à vous inquiéter de rien.
Pas d’édifice de plus de 3 étages, pas de magasins de fringues, pas de magasins de souvenirs. Vous trouverez plutôt de jolies petites maisons colorées en bois bordant les  littoraux, et en fond une nature luxuriante sur de hauts reliefs. Ici les gens laissent les clés sur le contact de leur scooter, c’est dire! Fait plutôt rare tout de même pour le souligner, les motos-taxis n’essaieront pas de vous arnaquer avec les prix. Les Raizales (locaux) de Providencia sont fiables: si vous demandez à un moto-taxi de vous récupérer à telle heure et tel endroit, soyez bien sûr qu’il y sera en toute détente! Si vous avez lu mon article sur San Andrés vous comprenez donc pourquoi je suis si déroutée de ce changement soudain d’ambiance! L’île étant difficile d’accès, l’affluence touristique s’en trouve suffisamment réduite pour en profiter largement.  L’ambiance c’est no stress, cool raoul, friendly: pas besoin de stresser pour vos affaires sur la plage si vous partez nager loin! Il y a 6000 habitants sur cette  île (je ne sais pas où ils se cachent, j’aurai à peine estimé 1000) VS 70 000 sur San Andrés: c’est donc tout autre chose!  Ils se connaissent presque tous et se saluent gaiement depuis leur scoot. Il y a très peu de voitures et pas de bus. Les 60% de l’île de Providencia sont une réserve de forêt tropicale et préservée de toute construction et pollution. La majorité des infrastructures touristiques se trouvent à Aguadulce / Freshwater bay. Les hôtels affiliés au groupe Decameron, qui ont notamment envahis San Andrés, se font plus discrets sur Providencia. En plus, ils respectent le style architectural de l’île (Jolies maisonnettes de bois colorées et jardin). Finalement, il y a beaucoup plus de posadas (auberges) sur l’île que d’hôtels souvent trop chers. Je vais vous raconter notre expérience à Providencia en essayant de rester fidèle à notre ressenti et sans tomber dans la comparaison trop simple avec San Andrés.  De toute évidence, nous sommes bien conscients d’avoir mis les pieds sur un vrai paradis! Et puis ce qui augmente l’émerveillement c’est le fait de quitter cet endroit, de savoir que c’est (très) temporaire! haha
 


 

Journal de bord:

Jour 4 – Welcome chez Bully’s Place

L’allée en Catamaran se déroule à la perfection. L’excitation est à son maximum lorsque l’on commence à percevoir les hauts reliefs de Providencia. L’eau est d’un bleu turquoise obscur juste magnifique.  A notre arrivée au port, on se laisse conseille une posada sur la petite île de Santa Catalina, reliée par le pont des amoureux au mini centre-ville . On se fait collègue avec un couple d’anglais Tom et Hanah. Tous les 4, nous nous dirigeons chez Bully’s Place qui nous attend au bout du pont tout sourire! Bully est trop sympa, c’est un grand homme hyper attachant et serviable. Par ailleurs, il travaille à la registrature de tourisme de l’île. Je peux vous dire qu’il a fait des pieds et des mains pour essayer de m’arranger! Je vous explique: En Colombie vous n’avez pas le droit de retirer plus de 600 000 pesos par semaine (en cas de vol de carte…). Donc on a vite été à sec à cause des prix de San Andrés. Bully a donc cherché pour une solution afin que j’ai assez de liquide pour faire des activités et donc que je le paie en carte bleue. Comment? Je l’ai payé plus que ce qu’il fallait afin qu’il me rende la différence en espèce. Sympa non? Je vous l’avez dis ici ils sont arrangeants. Bully a toujours su nous renseigner au mieux avant même que nous posions des questions et cela sans être intrusif. C’est quelqu’un d’humble qui vous inspire confiance et saura vous prêter main forte si besoin. La chambre que l’on a eu était immense ( 1 lit double et 2 lits simples + un canapé) et la salle de bain aussi. On a l’air conditionné et la télé pour la somme modique de 120 000 pesos la nuit, petit dej compris.
Grâce aux conseils de Bully et après l’accommodation des chambres, nous partons avec nos nouveaux copains anglais Hannah et Tom en taxi ( 20 000pesos). Direction South West beach, la plus jolie plage de l’île (cette fois pas d’erreur hein “piscinita”?): fin sable jaune pale, cocotier en arrière plan, petite restau de poisson et bars à cocktail colorés. On passe notre soirée à parler anglais avec nos nouveaux copains et franchement c’est la galère! Le cerveau a beaucoup de mal à jongler entre le français, l’espagnol et l’anglais!

Santa Catalina

Jour 5 – Rando à the Peak

Déterminés, nous partons à 3 sur un taxi-scooter au Sud de l’île pour entamer la marche qui allait nous offrir le plus jolie panorama de l’île. Le spanglish ça donne à peu près ça:
” Buenos dias, para ir à The Peak, how much is it?” KO de rire!
Le sentier balisé traverse quelques pâturages et croise le chemin de centaines de lézards bleus et noirs. On entame notre montée sous une forêt bien dense.. On crève de chaud car l’humidité est au max, heureusement le chemin arpente le long d’une rivière naturelle qui prend sa source au sommet “au puit de la sirene”. Cette source d’eau fraîche c’est un “milagro” (miracle) sur une île des Caraïbes… J’en ai marre d’être toujours doublée par les autres randonneurs! Mince alors! Décidément en 6 mois je n’ai pas réussi à devenir “la plus sportive des voyageurs”! Au sortir de la jungle, on sent bien que l’on a pas grimpé tout ça pour rien. Les fougères et les orchidées poussent entre les palmiers sur une terre rousse et boueuse. Au loin on commence à distinguer l’horizon : on est vraiment perdu au milieu de la mer! Si vous avez vu le 1er “Pirate des Caraïbes” moi je pense fort aux décors de “Tortuga”, si si c’est bien l’île des pirates bourrés!
On croise un couple de Français qui nous donne quelques bonnes adresses de restau.  Illico, on redescend, l’appétit aiguisé par toutes ces images de poissons citronnés et riz cocos. Ah les français… C’est toujours pareil avec la bonne bouffe : On ne s’en passe pas! On décide de suivre leurs recommandations avisées et on se dirige directos en stop au restaurant de South West beach “Divino Nino”. On commande le poisson du jour et on se régale tout simplement! Copieux et pas cher et surtout hyper frais! Quel bonheur après une bonne rando!

Jour 6 – Crab Cay

Crab Cay c’est un peu l’apogée de notre voyage aux Caraïbes! On voulait du turquoise, des poissons et du calme : on l’a eu! Bully nous dirige officieusement vers Gustavo, le pêcheur, qui nous emmène à 9h30 à Crab Cay dans sa barque à un prix défiant toute concurrence sur l’île. Pour dire, on a tellement confiance en eux que l’on brise l’une de nos règles de voyage, à savoir, ne jamais payer le transport en début de course. Gustavo a besoin de sous pour l’essence, je lui paye tout d’un coup! Rien ne l’oblige donc à revenir nous chercher et pourtant il l’a fait! Crab Cay c’est un ilot qui doit faire 1km2! On salue Gustavo qui viendra nous chercher à la fermeture du parc! Car oui il s’agit d’un parc National colombien. Il faut payer l’entrée 10 000 pour les colombien et 17 000 pour les étrangers. Pour la première fois je paye donc au tarif colombien grâce à ma nouvelle cedula! Trop cool! On se pause sur le ponton de bois en savourant des beignets aux crabes et un cocktail de crevettes : delicious! Moi qui ne suis pas poissons je me suis bien rattrapée sur Providencia.
Et là, direction l’eau qui nous a laissé sans voix à sa découverte: la carte postale on y est! Un garde du parc nous indique les tortues de mer on croit rêver! on fonce les saluer!
La vue éblouissante depuis les roches derrière l’îlot. Les 7 couleurs on les voit enfin, il y en a même plus! L’eau est transparente, pure, limpide et on voit le moindre poisson se balader depuis les rochers!  J’ai clairement vu un requin durant moins d’une minute.  J’étais seule témoin = Problème de crédibilité. Seul mon appareil peu en attester à vous d’en juger maintenant :D.

La femme du parc m’a dit que c’était une raie.. Mouhaiiii Elle veut pas que je panique surtout haha Mais en photo cela rend mal mais de mes yeux c’était bel et bien un requin! 30 Minutes avant la fermeture du parc, nous assistons à l’arrivée tonitruante d’une bande enjouée de Raizales qui commencent à danser et faire la fête sur le ponton en mode “Ragga dancehall”!  On rigole et on se dit qu’ils ont le joie de vivre! A 2 mètres de nous un autre couple d’étrangers se disputent avec la gardienne pour cause de brouhaha, de publicité mensongère, menacent d’appeler la police…  Mais nous franchement, on avait passé une tellement bonne journée qu’il en aurait fallu beaucoup plus pour nous hérisser le poil! La gardienne se confit donc à nous et nous indique qu’il s’agit de la fête d’intégration d’un hôtel de l’île! et que cette île appartient tout de même à ses habitants qui ont le droit d’en profiter eux aussi. C’est quand même pas faux! Ils gèrent très bien le tourisme sur leur île contrairement à San Andrés donc je leur concède tout à fait le droit de profiter pleinement de leurs trésors! (rire bien sur).


Jour 7 – Snorkelling

Le jours suivant nous partons encore avec Gustavo et son collègue Michael explorer les fond marins au Sud de l’île à Santa Margarita. Les deux collègues sont de vrais loups de mers, ils plongent en apnées jusqu’à 20 mètres de profondeurs et on les a vu faire! Des poissons dans l’eau. Et nous? On est plus en mode thons à la surface! Gustavo et Michael connaissent certainement mieux la mer que les forêts de l’île. Ils passent leurs journées soit à pêcher soit à transporter des touristes comme nous. Auparavant, Gustavo travaillait  en tant que guide touristique pour le meilleur hôtel de l’île “Deep blue” vue sur Crab Cay.  Je comprend donc mieux son assurance et son pédagogisme! Et puis ça se voit qu’il connait et qu’il n’est pas là pour nous sortir les bobards habituels du style “mais non ce sont des raies pas des requins”! (Hé ho je viens de Marseille je connais un peu la mer quand même!).
Je lui pose des questions sur les requins ( et oui j’ai quand même un peu la frousse) et il m’explique qu’ils sont en général très peu agressifs et qu’ils a souvent bataillé avec eux sans qu’aucun ne l’ait attaqué! L’eau n’a jamais été aussi bleue qu’au dessus des coraux de Santa Margarita au Sud de l’île. On voit bien que Gustavo et son ami sont tout aussi contents de passer la journée avec nous. On passe notre temps à rigoler et a discuter gaiment avec eux! On a vu une multitude de poissons, un immense poisson globe, un poisson lion, des raies pastenagues, des étoiles de mer, un baracuda, des mérous, des poissons trompettes, des oursins, des raies des sables, une belle saule, des étoiles de mers, des coraux magnifiques, des poissons anges, des petites colorés vraiment superbes!
Les gars ont aussi bien rigolé sur mon compte car un petit poisson ventouse a voulu se coller à moi comme ils le font sur les requins. Bien sûr j’ai paniqué et hurlé! Cette sensation me dégoutait du coup il est parti vexé se péguer sur Franck.
Pour notre plus grand bonheur on finit une nouvelle fois la journée sur Crab Cay.


Jour 8 – Le divin plateau de poisson et le départ

Choix crucial: aller voir de loin la fameuse tête de Morgan le pirate (après avoir vu ses fesses, si si ) ou déguster le fameux plateau de poissons du Divino Nino avant de partir? 
Les fesses du pirates 😉 
Franck a tranché, on va manger du poisson, Once again! On passe notre dernière matinée sur la plage de South West Beach, détente à fond, petite lecture, gros coup de soleil, jus de fruit exquis de Maracuya, et on termine sur le célèbre plateau de poissons : langouste, escargot de mer, poulpe, riz coco et patacon et 2 beaux poissons frits pour 14euros….
La moto taxi revient pour nous à l’heure, douche chez Bully et direction le catamaran limite limite la larme à l’œil! Eh oui, des lieux comme ça on en n voit pas tous les jours. On se jette une dernière fois à l’eau depuis le pont des amoureux ! Et là, on recroise un par un tous nos nouveaux collègues, Tom et Hanah, Bully, Gustavo et Michael, la dame adorable du Restaurant de Santa Catalina et ils nous disent tous chaleureusement au revoir. Pouuuu trop de nostalgie! Providencia promis, un jour ou l’autre nous reviendrons!

 

Infos Pratiques:

Hôtels:

  • Bully’s place : 120 000 la nuit + petit dej sur Santa Catalina.
  • Deep blue : le plus bel hôtel de l’île vu sur Crab Cay. environ 800 000 la nuit.
  • Avion, Wingo :  vol a 649 000 A/R pour 2 personnes, Bogotà-San Andrés.

Transports :

  • Catamaran, Conocemos navegando : 560 000 A/R pour 2 personnes.
  • Salidas: Lunes, Miércoles, Jueves, Viernes y Domingo
  • CONSEIL: la 1ère chose à faire est de bien coordonner votre venue en avion avec votre départ en bateau!
  • Moto-taxi d’un bout à l’autre de l’île : 5 000 par personne (max 2 passagers sur la moto) = 10 000. Approchez vous des hommes qui attendent sur le côté de la route et demander leur “servicio de taxi?”
  • Taxi voiture d’un bout à l’autre de l’île: 20 000 en tout.

Restaurant :

Activités :

  • Gustavo: Aller sur le pont des amoureux et demandez Gustavo. il propose les A/R à Crab Cay, un tour de snorkeling, tour de l’île etc.  315 7768265.
  • Si vous souhaitez faire appel à une société formelle (avec assurance) : Betita Acuatic service. propose les mêmes services à tarifs plus élevés et se déplace avec un bateau au fond de verre.

Budget total de notre voyage de 10 jours San Andrés et Providencia:

  • Avion: 649 000
  • Catamaran: 560 000
  • Impôt des îles:  260 000 ( 130 000/personne)
  • 1 nuit Chez Mum Mariella: 90 000
  • 5 nuits chez Green Yard: 700 000
  • Location voiturette: 120 000 (compter 10 000 d’essence)
  • 4 nuits chez Bully’s place: 480 000
  • A/R crab cay: 80 000
  • Journée de Snorkelling: 190 000
  • 4 entrées à Crab Cay: 52 000
  • Location voiturette : 110 000
  • Entrée Grotte de Morgan: 30 000 (15 000/personne)
  • Eglise Bautista: 10 000 (5000/personne)
  • Tours des îles Johnny Cay et Acuario: 80 000 (40 000/personne)
  • Compter A peu près 40 000 pesos pour manger par jours X 10 jours: 400 000

Total:  3 711 000 pesos environ 1 055 euros donc 527euros/1 personne

Je vous rappelle qu’avant de partir, nous avions contacté une agence de voyage qui nous proposait un plan « hôtels et vols » pour 1600euros soit 5 022 000 pesos/ 1414euros (hors activités, restaurants et transports sur les îles) … C’est une sacrée somme au final on ne s’en sort pas si mal en comparaison! Nous aurions pu économiser d’avantage si nous étions rester comme prévu à l’hotel Mum Mariella: 90 000x 5 = 450 000 (chez hôtel mum mariela) vs 90 000+ 700 000= 790 000 (hôtel green yard) ce que nous avons finalement payé en logement sur San Andrés.

 

 Alors vous partez quand?? 😀

16 commentaires sur “Les Caraïbes en Colombie: Voyage sur l’île de Providencia

  1. hola ! super article, penses-tu que deux nuits sur providencia valent le coup en partant de carthagene?

    merci d avance !

    1. Hello 🙂 je te conseille de rester plus longtemps si tu vas sur le paradis qu’est Providencia 😀 (vol bogota san andres (pas de départ direct depuis carthagene) + vol de san andres à Providencia ou Catamaran. Donc 2 nuit c’est un peu court pour tout le trajet. Bises

      1. Top comme article avec des Petites rectifications : il y a bien un vol Carthagene – san andres (pas besoin de repasser par Bogota) et nous avons pu retirer 780 000 pesos (banque sur l’île pas limitée à 600 000 pesos avec une carte bleue française).
        Au plaisir de lire une autre aventure.

        1. génial merci beaucoup pour l’information et rectifications, il n’y a que comme ça qu’on en apprend plus car une seule expérience a toujours ces propres limites !! c’est beaucoup plus pratique das ce cas de partir de Carthagène en avion! 🙂 De quelle banque s’agit il comme ça je le rajoute en bon plans) ? J’espère que votre séjour vous a plut surtout sur Providencia 😀

  2. je pars demain! – Je me demande quand est ce qu’ils mettront au point la téléportation… mais en meme temps, tout le monde sera dans les endroits cool sans effort ==> C’est nul.

    Merci pour ce super compte rendu! Je suis en train de faire un article sur la cote carraibe – Je linkerai sur ces 2 articles cash pistache. ils sont top.

    et bully et gustavo ont l’air super cool! je suis completement séduit ^^

    Ps: Cela se voit que c’est une raie. Tu exageres comme une marseillaise! ahaha

  3. […] Les Caraïbes en Colombie: Voyage sur l’île de Providencia […]

  4. Pretty nice post. I simply stumbled upon your blog and wanted to mention that I have really loved surfing around your blog posts. After all Ill be subscribing in your rss feed and I hope you write once more very soon!
    Rexuiz Shooter

  5. Super article merci pour les tips.
    J’ai juste une question: nous avons essayé par deux fois de payer le catamaran par carte bancaire (à chaque fois on a utilisé une carte différentes) mais le paiement est refusé… Du coup je voulais savoir comment tu avais fais pour réserver le bateau.
    Merci beaucoup 🙂

    1. Hello ma belle! désolé pour le temps de réponse! N’hésite pas à me poser les questions sur ma page FB Gloupschloé ou je reçois davantage les notifications ;)! Pour le Catamaran il m’est arrivé pareil! du coup je les avais appelé et ils m’ont réservé les places. Une fois à San Andres je suis allée payer par carte au bureau de l’entreprise. Sache aussi que si tu leur dis que tu n’as pas le temps tu peux même payer par carte juste avant l’embarquement au port! (ce qui pet t’arranger suivant ton planning, mais il faut voir ça avec eux pour être sur qu’il te réserve bien la place! En espérant avoir pu t’aider!! ET profite bien sur l’île tu vas te régaler!! 3 mois plus tard je pense encore à Providencia! haha bisous

  6. […] Les Caraïbes en Colombie: Voyage sur l’île de Providencia […]

  7. […] Les Caraïbes en Colombie: Voyage sur l’île de Providencia […]

  8. […] Les Caraïbes en Colombie: Voyage sur l’île de Providencia […]

  9. bonjour merci beaucoup pour toutes ces precieuses infos.
    On aimerait reserver deux chambres chez bUllY place sans Passer par bOoking.
    Aurais tu son contact stp ?

    1. hello 🙂 Merci Camille pour ton commentaire! 🙂 malheureusement non, j’étais moi même arrivée chez lui par hasard et j’ai fait la bêtise de ne pas prendre ses coordonnées …

  10. Bonjour,

    Je me permets de vous écrire car je suis tombée sur votre blog en préparant mon voyage d’été en Colombie et je rencontre une difficulté : impossible de réserver un vol depuis San Andres vers l’île de la Providencia en ligne.
    Je ne trouve aucun comparateur qui fasse cette liaison et la compagnie aérienne Satena, recommandée sur de nombreux siteS, est inaccessible depuis la France apparemment. Le site internet est « introuvable ».

    Je rencontre la même difficulté pour trouver un vol vers la région du Chocó.

    Comment aviez-vous procédé ?

    Votre aide et votre expérience seraient super utiles.
    Merci par avance.

    Bien cordialement,
    Sarah

    1. Bonjour, JE suis aussi intéressée pour reserver un vol de san andres a providencia 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Les Caraïbes en Colombie : Séjour sur l’île de San Andrés

San Andrés des Caraïbes J'avais vraiment hâte de partager avec vous mon expérience de voyage dans les 2 îles les...

Fermer