Street art à la Comuna 13 de Medellín

Street art à la Comuna 13 de Medellín

Hello les amis!!

Aujourd’hui, je vous réserve un article qui me tient particulièrement à cœur. Celui de notre immersion dans la Comuna 13 à Medellín, ex-ville la plus dangereuse du monde.  Mais ça, c’était avant! Pour raconter cette histoire, je vais prendre des gants (j’espère la restituer de façon correcte). Grâce à ma copine blogueuse la World coolture (allez voir son blog c’est un pur régal!); j’ai fait la connaissance de Caroline qui a récemment créé son agence de voyage Tika Travel.

TIKA TRAVEL

Son but, montrer au monde la beauté colombienne et pour cela elle propose des tours et des visites guidées en anglais, en espagnol et aussi en français ( pour ne pas en perdre une miette!). Le plus de Tika Travel ? Prôner un tourisme social, responsable et durable! C’est ce qui nous a séduit. Harder Springbreakers passez votre chemin. Caroline et son mari proposent de nombreuses excursions:

  • City tour Medellín

  • La maison dans l’air Abejorral

  • Tour du café Medellín

  • Tour Santa Fe de Antioquia et Guatapé

  • Medellín Graffiti Tour

C’est pour ce dernier que l’on a opté !

 

Caroline a obtenu un partenariat avec Casa Kolacho, une association de street artistes de la commune 13,  regroupant graff, hip hop, rap,DJ et créateurs de modes etc. En fait, la Casa Kolacho souhaite aider les jeunes à quitter les rues pour des activités artistiques. Découvrir la commune avec des jeunes locaux passionnés par leur ville, leurs arts et désireux de raconter leur histoire, quoi de mieux ? Pour nous c’était une occasion à ne pas manquer!

LA COMUNA 13

Il s’agit de la 2ème plus grande commune de Medellín où vivent plus de 140 000 habitants. La 13 fut construite au Sud de la ville à San Javier par des paysans qui émigraient des campagnes. Un bidonville en somme, construit avec du bois, du plastique et de la tôle. Il fut d’ailleurs difficilement accepté par le gouvernement comme partie intégrante de Medellín.

Dans les années 80, la ville était sous le contrôle de Pablo Escobar sur laquelle il régnait tel un roi. Une forme d’ordre dans le chaos puisque TOUT le monde le craignait… Après sa mort en 1993, la commune 13, point géographique stratégique, s’est vue férocement disputée par les partisans de l’illégalité: Farc, narcos, bandes armées et paramilitaires.

Petit mémo:

  • Farc est l’acronyme des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie, un mouvement révolutionnaire colombien. Il s’agit d’un parti communiste clandestin considéré par plusieurs pays comme terroriste.

  • Paramilitaire: groupe armé dont la fonction et l’organisation sont celles d’une armée professionnelle mais qui n’est pas considéré comme faisant partie des forces armées d’un État.

L’influence des Farcs y était tentaculaire car c’était un point de transit pour le transport de drogue. La violence était le pain quotidien des habitants. Crimes, drogues et règlements de comptes y étaient légions.  Vous en avez sans doute déjà entendu parlé ? Oui en effet, c’est à cette époque que Medellín était la ville la plus dangereuse du monde.

 

LE GOUVERNEMENT

En mai 2002, Alvaro Uribe arrive au pouvoir en Colombie. Président provenant de Medellín, il souhaitait réaliser une opération importante pour sa ville afin de marquer les esprits et d’en finir avec la guerilla qui pullulait, et avec la violence croissante depuis la mort de Pablo Escobar.

LA MISSION ORION

C’est ainsi que le 16 Octobre 2002, le gouvernement s’allie tacitement avec la milice paramilitaire afin de “nettoyer” la commune. La 13 fut mise en quarantaine durant 4 jours. Imaginez un peu : tous les moyens de communication étaient coupés et aucune voie pour s’enfuir. 3000 hommes armés ont donc livré bataille dans le quartier durant ces 4 jours. Il est toujours difficile de compter les morts. L’État a reconnu en 2013 la responsabilité du décès de 300 civils. Selon les habitants, plus de 300 personnes furent portées disparues et probablement tuées par les forces armés qui cachaient les corps dans la déchetterie la plus proche, supprimaient les témoins et, faute de temps, laissaient les cadavres pourrir dans les coins de rue. Ce massacre a tristement permis la récupération et la pacification d’un lieu gangrené par le trafic de drogue et les armes même si cela fut “au détriment” (le mot est faible) des innocents et victimes de ce quartier.

L’HISTOIRE EN QUELQUES GRAFFS

“En la 13, la violencia no nos vence”

Fini le côté sombre, parlons un peu de l’art et de notre balade en photos légendées. Ne vous inquiétez pas, je ne vous montre pas tout il y a plus 200 graffs dans la 13!


LE RENOUVEAU : De la violence à la capitale mondiale de l’innovation

C’est pas une blague, la ville s’est vue gratifiée de ce prix en 2013. Une véritable consécration vous imaginez! Bon assez parlé du passé! Et aujourd’hui ? Voici quelques-uns des changements de Medellín qui ont offert un nouveau souffle aux habitants:

  • L’inauguration du métro en 1995 et du tramway en 2015.

  • L’implantation de plusieurs téléphériques dans la ville en 2004, 2008 et 2010.

  • L’installation d’escalators en 2012 qui font économiser plus d’une 1h30 aux locaux et évitent d’emprunter 359 marches d’escaliers, le calvaire!

    • Ces transports sont une petite révolution en Colombie et permettent à beaucoup de travailler plus facilement. Ils ont changé la vie de beaucoup d’habitants.

 

  • La construction d’un toboggan en mémoire à Sergio Cespedes, un enfant de neuf ans, mort d’une balle perdue le jour de l’inauguration des escalators suite à une dispute entre la police et un gang.

 

  • La création d’associations d’artistes et de leaders sociaux comme ceux de la Casa Kolacho. Les visites guidées offrent aussi une nouvelle forme de visibilité et de reconnaissance aux habitants.

 

 

  • Chaque année le festival de graff “Revolucion sin muertos” a lieu le 16 octobre. Se réunissent alors tous les quartiers le temps d’une fête de 2 jours. C’est l’occasion pour les enfants de s’initier à l’art et de jouer en paix avec tout le monde.
  • L’ouverture de la 1ère auberge touristique dans la commune 13 (photo ci-dessous).

  • L’offre de pots de peinture par Pintuco (entreprise de peinture) pour décorer le quartier en 2014.

  • La meilleure glace de Medellín : Mango biche, un vrai déliiiiiiiiice ! Je vous laisse la découvrir sur place!

 

THE END

Aujourd’hui, il s’agit d’un lieu incontournable de la ville connu pour ses gens, sa chaleur, sa bonne humeur, son art et ses couleurs: C’est cela que l’on veut retenir. Je pense que l’on a de quoi prendre exemple sur les habitants de la comuna 13 en terme de développement social.

On espère avoir donné envie aux lecteurs de connaître le quartier et je ne peux que vous recommander le Graffiti tour de Tika Travel. Merci donc à Caroline et à Esneider de Casa Kolacho de nous avoir si bien raconté votre histoire tout en passant un agréable moment entre amis! Je vous place les infos pratiques en bas de l’article.

Infos Pratiques:

Hébergement:

Dans le Poblado

Auberge calme : Hostal Tamarindo.

75 000/nuit/2 personnes

Activité Comuna 13 :

Agence touristique Tika Travel:

contact: Caroline

Son Facebook : https://www.facebook.com/tikatravelcolombia/

Son Insta : https://www.instagram.com/tikatravelcolombia/

Son site : https://www.tikatravel.com/

Transports:

Métro A/R: 2500 pesos/personne.

Taxi: demander le prix pour la destination avant de monter 😉 et checker l’afficheur des prix. Personnellement on a pas eu d’arnaques et les prix sont normaux . 🙂

Bonne visite

3 commentaires sur “Street art à la Comuna 13 de Medellín

  1. Article Superbement Écrit. Tu As Su Retranscrire L’histoire De La Ville Et Plus Particulièrement Du Quartier De Manière Concise Avec Juste Ce Qu’il faut D’informations Pour Comprendre Le Sens Des TAGS Et Mesurer L’évolution Du Lieu. Que De Chemin Parcouru DE L’horreur À L’art. Merci Pour Le Partage.

    1. Merci The girl next fridge!!!!!! (j’adore ton surnom) désolé le temps que je vois les commentaires.. les mois ont passé! Il faut encre que je m’améliore su rla gestion du blog :’) !! En tout cas merci beaucoup pour ton commentaire qui m’a fait très plaisir et m’encourage à continuer dans ma nouvelle passion!!! de gros bisous

  2. […] Street art à la Comuna 13 de Medellín […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
10 Conseils pour le parc Tayrona

Hello les amis! Je vous rédige cet article qui pourrait bien aider ceux qui souhaitent se rendre au désormais célèbre...

Fermer