Barichara ou le plus jolie village de Colombie

Barichara est surement l’un des plus jolies villages de Colombie !

Le petit village de Barichara se trouve au nord de Bogotà à environ 7h de bus. Arrivés à San Gil, grande ville dans la région du Santander, nous avons pris un petit bus, de 40 minutes environ, direction le fameux village.
Situé à 1336 mètres d’altitudes, Barichara jouit d’un climat idéal plutôt sec pour changer des autres régions de la Colombie, entre 20 et 30 degrés.
Le décors est typique de la région du Santander : un terre orange et une superbe végétation perchée au sommet d’une falaise laissant percevoir un panorama grandiose. Mais le plus notable reste l’architecture coloniale typique espagnole du village. Il fut fondé en 1700 et quelques. Depuis toutes les maisons sont blanches et les rues pavées de dalles en pierres immenses que l’on trouve dans la région.

Nous décidons d’y rester quelques jours afin de se plonger dans l’ambiance du lieu et arpenter  les rues…C’est un village très instagramable certes, mais surtout très calme et idéal pour se détendre.

         

Que faire à Barichara?

  • Visiter le village en long en large et en travers! Chaque rue est unique!

  • Jeter un coup d’œil dans les églises

  • Nourrir les pigeons géants de la place

  • Jeter un coup d’œil au cimetière

  • Prendre un moto-taxi au moins une fois et éviter la montée de la mort puisque le village est construit en pente.

  • Voir le coucher de soleil  sur les hauteurs du village

  • Aller voir par-dessus la falaise au saut du singe “Alto del mico”

  • Dans ces zones on peut facilement déguster de supers bonnes et charnues hormigas culonas, c’est à dire des fourmis à gros cul ! Elles sont vendues en petit sachet. Eh bien nous en avons acheté quelques unes pour en faire le test. verdict: bon! un gout de cacahuète et de popcorn! MIAM bon, en vrai, je n’en mangerai pas une plâtrée non plus!

  • Trouver cet immense Cactus dans le village

  • Sur les hauteurs visiter le jardin de la ville et ses statues

  • Gouter les jus de fruits du coin

  • La randonnée  jusqu’au hameau de Guane à 9 km du village vaut le détour. Il suffit emprunter le “camino real” qui descend le flanc de la falaise et évolue dans la campagne.

  • A Guane, il existe un musée de fossiles et parait-il une momie que nous n’avons pas vu

  • Boire une cerveza sur la place principale

  • Photographier une cigale géante

  • Rafting dans le Rio Suarez ? Finalement ce sera un non pour car les fortes pluies avait rendus le fleuve trop dangereux!

Nous avons rencontré des gens très sympathiques comme en général partout en Colombie. Notamment un couple de baroudeur de l’extrême qui ont marché San Gil – Barichara et qui se dirigeaient vers le canyon Chicamocha toujours à pieds… OUI OUI plus de 20Km par jour en camping sauvage!

Dans le village de Guane un chauffeur de bus a aussi tenté de  nous entourlouper! En voulant nous ramener à Barichara pour la somme de 35 000 pesos au lieu de 3 000.  Il nous a pris pour de sacrés pigeon celui-là). Dire notre premier “bonjour” à une famille de français dans la rue fut un petit plaisir perso.

  Où se loger?

L’hôtel El Tinto est particulièrement agréable pour son jardin avec piscine et ses espaces communs. La chambre était correcte mais sans plus.

  • Le hic : Le gérant de l’hôtel est très peu aimable, il dit à peine bonjour à ses hôtes et laisse la jeune fille de la réception s’occuper de tout…
  • Le plus de l’hôtel : Dans le jardin on peut observer une grande quantité d’oiseaux et se prélasser dans les hamacs. La terrasse offre une vue sur les jolies toits de tuiles de Barichara. On recommande ! 

Après une journée épuisante, un chien nous réveille en pleine nuit. Il hurlait à plein poumons sous le portail d’entrée près de notre chambre. Description du cri: aigu, strident en même temps profond et portant: insupportable. Franck se confortait dans l’idée que le satané chien allait s’arrêter au bout d’un moment. Seulement après une  heure d’aboiements non-stop, Franck se lève pour rencontrer l’affreuse bête et revient pour m’annoncer qu’il s’agit simplement d’un chihuahua en folie! Franck tente de le raisonner en lui susurrant des mots doux afin de l’apprivoiser, mais rien n’y fait. Il essaye ensuite la manière forte et commence à gueuler à son tour. Je ne tiens plus, j’attrape une mangue au sol et lui balance en pleine poire! Non je plaisante je l’ai raté même si le cœur y était. Finalement, nous repartons tout penauds. Un couple d’allemand bien plus tard arriva à le faire taire de façon définitive, mais comment? Nous posons encore aujourd’hui la question.

 

2 commentaires sur “Barichara ou le plus jolie village de Colombie

  1. Je connais peu la Colombie, mais j’ai plusieurs fois entendu parler de ce beau village…

    1. Oh cest vrai? Eh bien c’est vrai qu’il est tout à fait charmant!! 😉 Merci pour la lecture ça me fait très plaisir et c’est génial quand il y a des commentaire !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Découverte de la calanque d’En Vau

Découverte de la calanque d'En Vau Il y a quelques jours, fin mai,  je suis partie avec Franck à la...

Fermer