Le Jardin de Cimiez

Le Jardin de Cimiez

Situées dans la ville de Nice, les arènes de Cimiez  sont un amphithéâtre romain dans le quartier de Cimiez. Le monastère de Cimiez date du  IXe siècle et a été fondé par les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Pons. Il rassemble l’église Notre-Dame-de-l’Assomption (XVe siècle) et le musée franciscain qui retrace la vie franciscaine à Nice depuis le XIIIe siècle. 

Face au monastère, vous trouverez de vastes allées d’oliviers centenaires. Ces pelouses sont libres d’accès et idéale pour les promenades familiales. Le musée Matisse ainsi que le site et musée archéologique sont regroupés dans ce grand espace de verdure.

img_9965

 

Visite du Jardin du monastère de Cimiez

 


 

A proximité des Arènes, ce jardin labellisé “remarquable”entoure le monastère. Il était autrefois le potager des moines…

“À l’origine, ce jardin n’a rien à voir avec la foison de roses et de plantes méditerranéennes qui font aujourd’hui son charme. Il s’agit plus rustiquement du potager d’une communauté de franciscains installés au XVIe siècle au sommet de la colline, à l’emplacement de l’ancienne abbaye bénédictine de Saint-Pons. La terre y est ingrate, il n’y a pas de source et l’eau se fait rare. « Ces frères vont pourtant créer les conditions d’une vie quasi autarcique. » Ils édifient des murs pour empêcher les troupeaux de divaguer sur les terrasses défrichées. Ils récupèrent l’eau de pluie dans des citernes pour irriguer le potager et pour la boire. D’après les gravures d’époque, une petite porte en bois donne accès au potager cultivé là où prospère aujourd’hui une magnifique roseraie.

Destin planétaire

Très pauvres, les franciscains vivent alors de la charité et de la mendicité. Ils n’ont pas de revenus et quasi rien à échanger pour se nourrir. « On n’a pas connaissance de cultures spécifiques, mais on sait par contre que, grâce à des poignées de graines recueillies, mélangées et semées, c’est ici qu’a germé le mesclun ! » Cette salade de jeunes pousses a ainsi connu le même destin planétaire que la pizza et la paella, autres plats du pauvre.

Depuis la séparation des Églises et de l’État, les bâtiments et les jardins du monastère de Cimiez, classés monuments historiques, appartiennent à la ville de Nice. Cinq frères franciscains vivent aujourd’hui dans ce qui n’a jamais été un monastère mais un couvent, et continuent d’administrer la paroisse de Sainte-Marie-des-Anges. En contrebas de l’église, un petit bijou du baroque et son cloître adjacent, se niche le cimetière de Cimiez. Là reposent des Niçois d’adoption célèbres, comme Raoul Dufy, Matisse et Roger Martin du Gard. ”  Extrait de LePoint Lifestyle

  Le jardin a conservé son organisation originale avec son puits central et ses superbes pergolas recouvertes de plantes grimpantes. Ses parterres à l’italienne recouvrent 9 550 m2. La variété des fleurs dans le jardin est très appréciable et donne au lieu une atmosphère chaleureuse. En fond de jardin vous pourrez apprécier une vue panoramique sur la ville de Nice et ses collines ainsi que la mer. Ces photos ont été prise en octobre, voyez comme l’automne est  un second printemps avec ces belles fleurs. Dépaysant, calme et agréable : Si vous manquer de nature dans Nice, vous savez où aller!

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Eze village et son Jardin Exotique – Pépite de la Côte d’Azur

Eze village - Pépite de la Côte d'Azur Un village médiéval face à la mer Avec Franck nous sommes partis...

Fermer